Accueil Statistiques emailing Statistiques Newsletter : Chiffres clés par Secteur en 2020

Statistiques Newsletter : Chiffres clés par Secteur en 2020

par Bastien Corthésy
statistiques Newsletter

Les statistiques de vos Newsletters sont-elles dans la moyenne ? Découvrez tous les chiffres clés des Newsletters par secteur en 2020, avec notamment le taux d’ouverture, de clic et de désabonnement par industrie.

Il est important de mesurer l’efficacité des statistiques Newsletter pour savoir si vous utilisez votre temps et argent de manière efficace. Quand on sait qu’il y a plus de 3.9 milliards d’utilisateurs de l’email dans le monde, on comprend l’intérêt d’une bonne stratégie de Newsletter.

Pour mesurer la réussite d’une campagne vous pouvez constater un gain de ventes ou d’abonnements qui correspondent au moment où vous avez commencé la campagne, ça c’est dans les bons cas.

Mais si tout ne se passe pas comme prévu il est alors plus difficile de savoir faire la part entre ce qui ne marche pas avec la campagne et ce qui est normal. Vous pouvez aussi avoir de problèmes à comprendre les statistiques de votre campagne et cherchez juste à comprendre ce qui est normal ou non. Je vais donc me baser sur plusieurs études. La première vient de campaign monitor et nous avons aussi celle de Barilliance.

Je vais me baser sur 5 chiffres qui sont très simple et pourtant d’une grande importance pour savoir si vos campagnes de mailing sont fonctionnelles et je vais ensuite terminer avec une conclusion qui approfondira certaines choses qui sont communes à tous ces chiffres.

Le taux d’ouverture moyen en 2020

Le taux d’ouverture représente le pourcentage de personnes qui ont ouvert vos mails. Cela ne prend pas en compte les mails qui ont été filtré, uniquement ceux qui sont arrivé dans la bonne boîte et ouvert.

Même avec le meilleur contenu possible dans votre campagne, si personne ne les ouvre alors ce sera du temps et des efforts gâchés. 

Le taux moyen en 2020 est de 17.80% (selon Campaign Monitor), donc si votre taux est plus élevé vous avez des résultats excellent. Cependant le taux peut varier d’une industrie à une autre.

Taux d’ouverture par industrie et par jour

On peut voir dans ce tableau plusieurs taux par industrie, nous aborderons le reste dans la suite de l’article. Ici nous nous intéressons aux chiffres dans l’encadré en rouge :

Statistiques Newsletter :Taux d’ouverture par industrie et par jour

Il y a des variations qui vont de 13.90 % à 30.50 %.

Si vous voyez que vous n’avez pas 30.50 % pas de panique, ce taux dépasse largement le reste et appartient aux mails classés sous gouvernement, donc des autorités ce qui explique un plus grand taux d’ouverture. 

Il est important de noter que les organisations à but non- lucratif on elles aussi un taux élevé qui de 25.2 %. Le taux est haut car les gens vont s’abonner à leur newsletter et facilement s’en désabonner quand ils ont perdu leur intérêt.

Taux d’ouverture par jour

Maintenant si vous avez un taux d’ouverture moyen qui est plus bas que ceux affiché il se peut que vous envoyiez vos mails à des heures ou jours qui ont de base des taux d’ouverture plus bas. Le tableaux suivant va comparer les industries pour chaque jour de la semaine.

Taux d’ouverture par jour

On peut constater des variations de quelque pourcent en fonction du jour. 

Si on fait une moyenne toutes industries confondues par jour on constate que le mardi a un taux d’ouverture moyen de 18.30 % donc 0.50 % de plus que la moyenne générale. Alors que le taux d’ouverture le plus bas est le samedi avec 17.5 %.

Il faut comprendre ce taux et ceux que je présenterai après, s’imaginer ce que font les gens au moment où ils reçoivent le mail. Par exemple on va moins regarder ses mails lorsque l’on démarre la semaine le lundi. Alors que mardi on a pu plus se remettre au travail et on va plus facilement regarder les mails. Si on garde cette logique le samedi on a souvent des activités ou l’on désire simplement se couper un peu du travail et donc moins regarder ses mails.

Il ne faut pas oublier l’heure à laquelle vous envoyez. Sinon votre les gens ne vont pas ouvrir votre mail tout de suite et il risque d’être oublié. Ainsi évitez les mails trop tôt le matin, quand les gens n’ont pas encore commencé la journée.

Bien sûr tout ces conseils sont génériques, ils peuvent varier selon votre publique, industrie et votre but. 

Comment améliorer le taux d’ouverture de vos Newsletter

Si l’on compare votre mail à un magasin, le taux d’ouverture mesure si votre magasin est bien placé et l’enseigne attirante. 

Les gens vont toujours voir le titre et le destinataire en premier. Si ces derniers semblent louches alors aucunes chances d’être ouvert.

Utilisez des titres de qualité

S’il y a des fautes d’orthographes dans le titre ou il ressemble à du spam vous baissez les chances d’ouverture.

N’utilisez pas d’adresse gratuites

Il y a plein de raisons pour cela, que j’aborderai plus tard. Mais ici on parle de ce que les gens vont voir. Si une adresse gratuite vous propose des soles ou de donner de l’argent, vous allez vous méfier. 

Testez plusieurs formules

Comme dit avant, je donne principalement des conseils généraux, il est important de tester plusieurs heures, jours, titres et contenus.

Il se peut que vous ayez mal cerné le public et donc perdez des ouvertures à cause de cela.

Gardez un contenu de qualité

Si votre contenu est mal lisible, mal formaté et peu lisible alors les gens n’ouvriront plus vos mails à l’avenir. 

Le Taux de Déliverabilité moyen en 2020

Le taux de délivrabilité représente le pourcentage de mails qui arrivent dans la bonne boîte, donc ici on ne parle pas d’interactions avec le public mais les listes de mauvaises qualités, les filtres anti-spam et les mauvais voire l’absence de logiciels de mailing.

Taux de délivrabilité et taux de rebonds moyens en 2020

Avant de parler plus du taux de délivrabilité je dois parler du taux de rebond. Ces deux taux sont presque identiques et sont séparé par un calcul, il suffit d’en retirer un à cent pour obtenir l’autre.

Le taux de délivrabilité moyen en 2020 est de 99.3 % et le taux de rebonds moyen est de 0.7 %. Donc petit calcul, 100 – 0.7 = 99.3. 

Le taux de rebonds représente donc les mails qui ne sont pas parvenu à bon port. 

Taux de délivrabilité/rebond par jour et par industrie

L’étude de Campaign Monitor se base uniquement sur le taux de rebond, je vais donc utiliser ce dernier pour la suite. 

Je vais utiliser le même tableau qu’avant, mais pour les nouveaux chiffres encadrés :

Taux de délivrabilité/rebond par jour et par industrie

On voit de nouveaux des variations entre industries mais qui sont cette fois plus bas. Comme je l’ai dit avant ce chiffre est indépendant de la personne qui le reçoit et donc les industries verront forcément moins de différences.

Il faut de nouveau comparer avec sa propre industrie, si vous avez moins de 0.40 % alors félicitations, cependant si vous avez un taux plus élevé je vous proposerai des conseils plus loin dans l’article.

Taux délivrabilité par jour

Voici un tableau qui parle de nouveau du taux par jour.

Taux délivrabilité par jour

On voit que la différence entre les meilleurs jours et le pire jour varie à peine de 0.2 %, ce qui est de nouveau normal car c’est indépendant de ceux qui vont recevoir. Le meilleur jour est mercredi et les pires sont vendredi et samedi. 

La différence peut s’expliquer par la qualité des envois. Comme dit précédemment le meilleur jour est mardi, mercredi est aussi excellent alors que samedi et mercredi sont les pires. Ce sont donc probablement ceux qui préparent moins bien leurs campagnes et sont donc plus facilement bloqué

Améliorer son taux de délivrabilité 

Il y aura des similarités entre les conseils que je vais donner tout au long de cet article ce qui est normal. Les problèmes rencontrés en emailing sont souvent les mêmes, mais qui ont des conséquences différentes. 

Utilisez des listes de qualité

Ne prenez pas des listes achetées, ces dernières vous apporterons plus de problèmes que de solutions. 

Veillez à faire les listes vous-même puis les garder à jour, sinon vous aurez des envois dans le vide ou qui seront à chaque fois bloqué.

Utilisez un système de double inscription (double opt-in)

C’est le fait d’envoyer un mail de confirmation lors de l’inscription. Cela baisse énormément le taux de rebonds. 

Pour utiliser ce système il y a une option dans les outils d’emailing qui est en général très simple.

Ne pas passer pour du spam

Ce conseil risque de revenir à chaque fois pour des raisons différentes. Ici c’est pour ne pas être bloqué par les filtres directement. 

Le Taux de Désabonnement moyen en 2020

Ce chiffre va représenter les gens qui se désinscrivent de votre newsletter à chaque à chaque envoi. En avoir un est normal mais il faut qu’il reste très bas pour des raisons évidentes.

Le taux de désabonnement moyen en 2020 est de 0.1 % ce qui peut sembler très bas, mais il faut faire attention à gagner un plus grand nombre d’abonnements.

Taux de désabonnement par industrie par jour

Même tableau que pour les fois précédentes, mais cette fois nous regardons le taux désabonnement :

Taux de désabonnement par industrie par jour

On peut constater un taux très plat au travers des industries, si on compare avec le tableau suivant qui compare par jours de la semaine, on voit que ce taux est vraiment stable. On peut donc se fier au taux général de 0.1 %.

Taux de rebond newsletter

Baisser le taux de désabonnement

Garder le taux de désabonnement bas s’inscrit dans une procédure sur le long terme. Il faut donc savoir garder son public intéressé le plus longtemps possible, que ce soit par des invitations à participer à vos évènements ou en variant le contenu.

Vous pouvez aussi automatiser votre contenu et segmenter le public. Par exemple des mails de bienvenus, ainsi que des mails de remerciement en cas d’achats. De plus les gens ne vont pas s’intéresser forcément à tout vos produits ou services. Proposez plusieurs possibilités par intérêts. 

ATTENTION : Cacher le bouton de désabonnement n’est pas une stratégie viable. Vous serez alors placé en spam jusqu’à ce que les filtres vous bloquent.

Le Taux de Conversion moyen en 2020

Ce taux-ci se démarque du reste car il ne s’arrête pas à votre mail. Il montre aussi l’efficacité d’une campagne.

Le taux de conversion moyen correspond au nombre de personnes ayant interagi sur votre site comparé au nombre total de visiteurs. 

Un exemple : Vous avez gagné 100 nouveaux visiteurs, mais parmi eux, seulement 3 interagissent avec votre site, le reste part immédiatement. Vous avez alors un taux de conversion moyen de 3 %. Qui comparé au taux moyen, est mauvais. Vous savez donc que vous devez changer votre démarche.

Taux de conversion en 2020

Le taux moyen est de 15.11 % (selon Barilliance).

Je n’ai malheureusement pas de taux par semaine mais uniquement une évolution générale à vous présenter :

Taux de conversion en 2020

Même si le taux baisse il reste un par importante du marché avec 20 % des transactions en lignes dues au mailing.

Mieux comprendre et améliorer son taux de conversion 

Comme dit précédemment les transactions sur le site sont prise en compte. Donc si votre mail permet un grand afflue, il faut que votre site soit lui aussi optimiser pour améliorer le taux. 

Si par exemple il charge trop lentement (on vise moins de 3 secondes), est mal optimisé (exemple : difficulté de navigation et difficulté à acheter) ou ne correspond pas à votre mail que ce soit par les designs ou produis mis en avant alors vous baisserez le taux sans que le mail puisse y faire quoique ce soit.

Bien sûr pour que les gens aillent sur le site il faut un mail accrocheur. Avec par exemple des images qui amènent directement sur le produit présenté.

Finalement, faites attention à utiliser un système de transaction fiable qui mets les clients en confiance, sinon tout vos efforts ne serviront à rien.

Le(s) taux de clic moyen

Ici on va avoir deux taux de clics, très proches mais qui sont important à des échelles différentes : le CTR (Click-through rate) et le CTOR (Click-to-open rate).

Le CTR représente le nombre de personnes qui ont suivi des liens ou images dans votre mail comparé au nombre envoyé.

Le CTOR représente de nouveau les personnes qui ont interagi avec les liens, mais uniquement parmi celles qui l’ont ouvert.

Imaginons que vous envoyez 100 mails, seuls 50 sont ouverts, et 2 personnes vont suivre les liens dans le mail.

Votre CTR sera de 2 %, car seul 2 personnes sur 100 ont suivi, alors que votre CTOR sera lui de 4 %, car on compte ici par rapport à 50.

Taux de clic moyen par industrie et par jour

J’ai enfin fait le tour de ce tableau avec ces deux taux :

Taux de clic moyen par industrie et par jour

Le CTR (à gauche) moyen est de 2.6 % contre 14.3% pour le CTOR (à droite).

Taux de clic moyen par jour de la semaine

Je vais maintenant présenter les deux taux par industries et par jour de la semaine.

Taux de clic moyen par jour de la semaine
Taux de clic et d'ouverture moyen par jour de la semaine

Ici les différences par industries ne sont pas suffisamment flagrantes pour être expliquées, ce qui est intéressant de constater que dans les deux cas, entre les meilleurs jours et le pire, il n’y a qu’entre 0.1 % et 0.2 % de différences, ce qui est extrêmement bas. 

On constate donc que ces taux ne vont pas beaucoup varier au cours de la semaine.

Mieux comprendre et améliorer ses taux de clics

Comme dit précédemment le CTR et le CTOR ont des objectifs différents.

Le CTR est le long terme car pour le monter il faut plus d’interactions, mais aussi que les gens ouvrent aussi plus souvent vos mails.

Il faut donc penser sur le long terme, il faut donc faire attention de bien cibler son public.

Le CTOR quand a lui est parfais pour savoir si vos mails, une fois ouvert, incite les gens à interagir. 

Vous pouvez mieux constater l’efficacité de chaque envoi. 

Les deux requièrent des liens et images attrayant qui invitent à plus interagir avec. Veillez à optimiser le plus possible ou sinon les gens ne seront pas tentés d’aller à nouveau sur votre site.

Conclusions et conseils généraux

J’ai donné plusieurs conseils tout au long de l’article, mais beaucoup se ressemblent et c’est normal. Tous ces taux on le même but, mieux comprendre ce qui marche dans notre campagne et pouvoir se baser là-dessus pour la suite.

Donc améliorer un taux demandera toujours d’améliorer vos mails et il n’y a pas mille manières de faire. 

Je vais donner maintenant des conseils qui sont très généraux mais sont important pour conserver une newsletter de qualité.

La qualité des titres, du contenu et des liens est très importante. Des fautes d’orthographe ou des liens avec des url-s bien trop longue sont les plus simples à améliorer. Il y a aussi la qualité de lecture qui va donner envie aux gens de venir, des textes trop longs risquent de dégouter les potentiels clients qui vont lire en diagonale.

Soyez donc direct dans vos approches, attirer directement l’attention, que ce soit avec des images, des vidéos (nous avons un article sur comment intégrer des vidéos et un autre avec des idées de vidéos). 

Bien sûr le plus simple pour garder les abonnés à votre newsletter intéressé sera en gardant un contenu bien ciblé, par la segmentation ou l’automatisation comme proposé plus haut par exemple.

Pour mieux cibler il faut améliorer ses listes. Une liste que vous avez rassemblée vous-même, avec le système de doubles inscriptions vous apportera de meilleur taux. N’oubliez pas de la garder à jour en retirant les adresses invalides ou qui vous mettent systématiquement en spam. Cela peut être évité en ajoutant une option de désinscription visible. La rendre visible ne va pas encourager les gens à se désinscrire si vous avez la qualité précédemment citée.

[Total : 2   Moyenne : 5/5]

Articles similaires

Laisser un commentaire