Accueil Tuto emailingAstuces emailing Comment augmenter le taux de délivrabilité d’un mail ?

Comment augmenter le taux de délivrabilité d’un mail ?

par Matthieu Corthésy
taux de délivrabilité mail

De nombreux critères sont à prendre en compte si vous voulez que votre e-mail soit lu par vos clients cibles. Une bonne stratégie d’emailing vous assure un taux de délivrabilité élevé. À travers cet article, découvrez de quoi il s’agit, et comment faire pour l’optimiser.

Qu’est-ce qu’un taux de délivrabilité ?

Le taux de délivrabilité mesure le nombre de vos e-mails qui aboutissent dans la boîte de réception de vos clients potentiels. Il faut savoir qu’avant d’atterrir à destination, votre e-mail passe par une vérification rigoureuse. Le serveur du Fournisseur d’Accès Internet, puis les filtres anti-spam vont l’évaluer afin de déterminer où l’envoyer. Ils déterminent s’il s’agit d’un e-mail délivrable ou s’il faut le classer comme spam, ou message indésirable.

Le taux de délivrabilité doit être optimal pour vous assurer un bon taux d’ouverture et de clics. L’objectif est évidemment l’engagement et la conversion des clients. Avec la plateforme www.merox.io, spécialisée en solutions de sécurité des domaines de messagerie, vous protégez votre marque tout en augmentant ce taux de délivrabilité des e-mails.

augmenter le taux de délivrabilité de vos e-mails

Comment augmenter le taux de délivrabilité de vos e-mails ?

Voici quelques conseils pour vous aider à optimiser le taux de délivrabilité de vos e-mails :

  • Choisissez des adresses double opt-in. Envoyer votre e-mail de prospection à des personnes intéressées qui ont rempli un formulaire sur votre site sera le meilleur moyen de ne pas finir en spam.
  • Gérez les désabonnements. Ne dissimulez pas le lien de désabonnement. Au contraire, mettez-le bien en évidence afin d’éviter que le destinataire ou le service de messagerie ne vous signale comme message indésirable. Ceux qui se sont désabonnés doivent être automatiquement retirés de votre carnet d’adresses.
  • Nettoyez régulièrement votre liste de contacts. En accumulant les adresses invalides et les erreurs ou bounces, vous serez vite considéré comme spammeur.
  • Soignez votre e-mail. Optez pour un contenu pertinent et de qualité. Cela implique un sans-faute, avec un emploi de caractères spéciaux modéré et un bon rapport texte-image. Personnalisez l’e-mail pour que le client se sente concerné.
  • Soignez votre réputation. Si l’adresse IP du serveur utilisé pour vos envois d’e-mail a un « Sender score » élevé, la délivrabilité est optimale.
  • Authentifiez vos e-mails avec des normes d’authentification : SPF, DKIM ou DMARC.

Vous pouvez également confier le soin de la délivrabilité à un tiers. Nous parlons ici d’une plateforme de surveillance et de pilotage digital. Celle-ci vous prévient en cas de tentative de phishing ou d’usurpation d’identité. Elle permet également de garder un œil sur vos domaines blacklistés. La plateforme signale aussi l’échec de l’envoi de l’e-mail occasionné par les filtres anti-spam.

Quelle adresse IP utiliser ?

Nous conseillons l’adresse IP dédiée. Il s’agit d’une adresse à votre utilisation exclusive. Ainsi, la réputation de votre domaine dépend uniquement de vous. Néanmoins, ce type d’adresse coûte plus cher.

L’adresse IP mutualisée est utilisée par plusieurs expéditeurs. Elle a l’avantage d’être moins chère. Cependant, un expéditeur négligent peut ruiner la réputation de votre serveur.

Enfin, n’utilisez pas des adresses d’utilisateur privé de type « @yahoo.fr » ou « @gmail.com ». Optez plutôt pour une adresse professionnelle de type « [email protected] ».

[Total : 3   Moyenne : 5/5]

Articles similaires

Laisser un commentaire