Accueil Tuto emailingAstuces emailing Les 7 conseils pour réussir son A/B testing en Emailing

Les 7 conseils pour réussir son A/B testing en Emailing

par Bastien Corthésy
AB Testing emailing

L’A/B testing consiste à envoyer un mail sous deux formes différentes. Il peut s’agir de simple changements (comme le titre ou une image) ou de plus grosses différences comme un format de mail complétement différent.

Ces deux versions seront ensuite envoyées à des groupes séparé et les résultats seront ensuite comparé.

L’objectif est très simple, tester différents mails pour avoir des résultats concrets et ainsi améliorer les prochains envois. Cette idée d‘A/B testing est ainsi parfaitement appropriée en emailing ! Et cela d’autant plus que la plupart des logiciels emailing proposent cette fonctionnalité de base.


1. Avoir des idées et hypothèses à tester

La première étape est très simple. Si vous n’avez pas d’idées à tester alors aucun test ne peut avoir lieu. Le A/B testing est justement là pour prouver si vos idées sont belles et bien efficaces !

AB Testing Mailing

Donc n’hésitez pas à tester une grande variété de modèles. Dans cette première phase, vous pourrez être surpris de voir qu’un design que vous jugiez comme moins bon, devenir celui plébiscité par vos lecteurs. Comme tout bon scientifique, vous pourrez tester vos hypothèses et sélectionner les bonnes.


2. Tester l’apparence grâce à l’A/B Testing

Comme je le dis souvent sur ce blog: même le meilleur mail du monde, s’il n’est pas lu, ne sert à rien. Il est important que l’apparence de vos mails soi optimal. Avec A/B testing vous pourrez essayer :

  • Avec ou sans images
  • Un style graphique différent
  • Le texte sous forme traditionnel ou incorporé dans les images

Car le cerveau va d’abord regarder si l’esthétique lui plait, ensuite il va voir les images et finalement le texte. Vous devrez donc choisir comment attirer l’attention.


3. Tester différents contenu

Point similaire au précédent, mais différent, car on s’attarde à un aspect différent. Si l’apparence du mail et ses images aident à capturer l’attention du lecteur, il faut savoir aussi combien de temps cela va durer.

On sait que le temps d’attention aujourd’hui est réduit, il faut donc le prendre en compte dans vos mails et en profiter au maximum. Il faut que les informations importantes soient claires et au début de votre mail. Si la personne devient réellement intéressée alors elle lira plus facilement la suite du mail.

Ainsi dans votre prochaine session d’A/B testing vous pourrez :

  • Changer la longueur du mail
  • Le titre ou le sujet
  • La manière de s’exprimer et le ton
  • Le contenu, sans changer l’apparence.

4. Garder des priorités dans les tests

En A/B testing il est important de ne pas vous éparpiller avec vos tests. Si vous hésiter entre changer la police d’écriture ou tester quelle taille de marge est plus efficace, commencez par ce qui semble pour vous avoir le plus d’impact.

Cela vous aidera à obtenir des résultats plus rapidement et ainsi, vous améliorer plus rapidement.


5. Prendre le temps de tirer les bonnes conclusions

Il ne faut pas sauter sur des conclusions dès que vous avez un retour négatif ou positif. Parfois un résultat pourrait vous sembler étrange ou même vous surprendre.

Dans ce cas vous avez peut-être une piste qui mérite simplement plus de tests.


6. En profiter pour tester si votre segmentation fonctionne correctement

Il est possible d’envoyer deux versions dans deux groupes fait dans une même liste, mais vous pouvez aussi tester sur quelle liste chaque version fonctionne le mieux. Cela vous permettra de mieux cerner vos listes !


7. Ne pas tester trop de choses à la fois

Vous avez envie de faire vite, vous avez pleins de choses à tester. Pourtant, il vous faudra résister à l’envie. Trop de changements différents cela veut aussi dire plus de variables. Et les résultats en seront que plus difficile à lire et utiliser.


Restons connectés !

Vous pouvez également recevoir des astuces et les meilleurs articles du blog chaque mois en vous inscrivant à notre Newsletter (et en nous suivant sur les réseaux sociaux).

Vous avez une question à propos de cet article ou d’une autre thématique de l’emailing ? N’hésitez pas à nous les poser en commentaire ou en prenant contact avec nous ! Nous y répondrons avec plaisir.

Articles similaires

Laisser un commentaire